jeudi 13 juillet 2017

Inventaire des oiseaux, (Dans la gravière pour construire l’autoroute)

Présentation: 
Pour la construction de la A 65, une gravière a été créé pour l'apport de matériaux, la nappe phréatique l'a ensuite en partie remplie.
Sur la rive Est, la pente est très douce d'ou la présence de nombreux limicoles et d'oiseaux d'eau en migration.
Une étude est en cours sur demande du préfet, Ce dernier cherche des carrières pour stocker des matériaux divers et variés.
J'ai donc été chargé par un bureau d'étude d'en faire l'inventaire, botanique et de l'avifaune.
Voici l'inventaire botanique:
http://orchideebearn.blogspot.fr/2017/07/liste-de-la-flore-du-plan-deau-graviere.html

Inventaire de l'avifaune:
Ne sont pris en compte que les oiseaux posés dans les arbres, au sol ou sur le plan d’eau lors des migrations ou pendant la nidification, avec une interaction directe dans la zone d’étude du plan d’eau. (à l’intérieur de la zone rouge et verte).
Aucun oiseau n’a été comptabilisé lorsqu’ils étaient en vol.

La méthodologie :
- Le recensement et fait par l’observation d’une vacation de 2h minimum et de 3h maximum, avec une longue-vue et une paire de jumelles.
- L’écoute au lever du jour et pendant 1h pour les chants des passereaux.  


Oiseaux nicheurs : Dans la zone de nidification en vert.
Canard colvert : Anas platyrhynchos
Foulque macroule : Fulica atra
Grèbe huppé : Podiceps cristatus
Poule d’eau : Gallinula chloropus

Petit gravelot : Charadrius dubius

Oiseaux visiteurs : Dans la zone de pose en rouge et en vert.
Grèbe castagneux :Tachybaptus ruficollis
Grand cormoran : Phalacrocorax carbo
Héron cendré : Ardea cinerea
Héron pourpré : Ardea purpurea
Bihoreau gris : Nycticorax nycticorax
Héron gardeboeuf : Bubulcus ibis
Aigrette garzette : Egretta garzetta
Grande aigrette : Ardea alba
Cigogne blanche : Ciconia ciconia
Cygne tuberculé : Cygnus olor
Oie cendrée : Anser anser
Fuligule milouin : Aythya ferina
Fuligule Morillon : Aythya fuligula
Canard souchet : Anas clypeata
Canard chipeau : Anas strepera
Canard siffleur : Anas penelope
Sarcelle d’hiver : Anas crecca
Sarcelle d’été : Anas querquedula

Seuls ses deux rapaces ont été observés posés.
Milan noir : Milvus migrans
Elanion blanc : Elanus caeruleus

Goéland leucophée : Larus michahellis
Mouette rieuse : Chroicocephalus ridibundus
Guifette noire : Chlidonias niger
Vanneau huppé :Vanellus vanellus
Chevalier gambette :Tringa totanus
Chevalier guignette : Actitis hypoleucos
Chevalier culblanc : Tringa ochropus
Chevalier sylvain : Tringa glareola
Chevalier Aboyeur : Tringa nebularia
Combattant varié : Philomachus pugnax
Barge à queue noire : Limosa limosa
Bécasseau variable : Calidris alpina
Bécasseau minute : Calidris minuta
Bécasseau de Bonaparte : Calidris fuscicollis
Grand gravelot : Charadrius hiaticula
Echasse blanche : Himantopus himantopus
Bécassine des marais : Gallinago gallinago

Oiseaux passereaux : Leur dépendance au milieu dans la zone rouge et verte et très aléatoire. L’interaction n’y est pas vitale.

Hirondelle de cheminée : Hirundo rustica
Hirondelle de fenêtre : Delichon urbicum
Hirondelle de rivage : Riparia riparia
Pipit farlouse : Anthus pratensis
Pipit spioncelle : Anthus spinoletta
Bergeronnette grise : Motacilla alba
Bergeronnette des ruisseaux : Motacilla cinerea
Bergeronnette printanière : Motacilla flava
Traquet motteux: Oenanthe oenanthe
Traquet pâtre : Saxicola rubicola
Traquet tarier : Saxicola rubetra
Chardonneret : Carduelis carduelis
Fauvette à tête noire : Sylvia atricapilla
Fauvette grisette : Sylvia communis
Hypolaïs polyglotte : Hippolais polyglotta
Rossignol philomèle : Luscinia megarhynchos
Leiothrix jaune : Leiothrix lutea
Tourterelle turque : Streptopelia decaocto
Tourterelle des bois : Streptopelia turtur
Pigeon ramier : Columba palumbus
Rougegorge : Erithacus rubecula
Mésange charbonnière: Parus major
Mésange bleue : Cyanistes caeruleus
Mésange à longue queue : Aegithalos caudatus
Grive musicienne:Turdus philomelos
Pinson des arbres : Fringilla coelebs
Pinson du nord : Fringilla montifringilla
Linotte mélodieuse : Linaria cannabina
Verdier d’europe : Chloris chloris
Merle noir :Turdus merula
Corneille noire : Corvus corone
Etourneau sansonnet : Sturnus vulgaris

Une sarcelle indéterminée au lac de Momas.

 Je ne pense pas que ce soit une sarcelle d'été.

dimanche 2 juillet 2017

Une régulation s'impose pour les tortues de Floride.

6 sur ce rocher et 2 autres plus l'autre rocher.

Le goéland fait une 2e couvée.

Les deux jeunes échasses vont bien.

2 chevaliers culblanc

jeudi 29 juin 2017

La taille des principaux goélands présents sur la vasière de Ciboure Port-Nivelle.

Le goéland brun est le plus petit.

Le goéland marin est le plus gros.

Ma présence régulière devant cette vasière est pour le suivi de cette étude des goélands bagués couleurs. Le pilotage est assuré par la faculté de San Sébastian et http://www.aranzadi.eus/

Deux lectures cet après-midi.


Déjà observé hier, et au même endroit pour le 2T2:G.

mercredi 28 juin 2017

Retour sur la vasière de Ciboure.

Lors de ma dernière visite, je n'avais lu aucune bague, aucun goéland bagué n'était sur la vasière.
Actuellement j'essaie de nouveaux horaires d'après repas par le restaurateur et vers 15h, afin de voir leur degrés d'activité. 
Même si je savais déjà que l'activité est maximum de 12h jusqu'à environ 13h30 au moment de leur alimentation par le restaurateur, c'est aussi vers cette heure ou il y a le plus d'oiseaux présent sur la vasière. 
Je pense que ça vaut la peine d'essayer et de comprendre, si il y a quelque chose à comprendre. 
Car après leur alimentation il reste paisible sur la vasière, alors que dans les décharges leur activités reste intense. 




 2T2:G

lundi 12 juin 2017

Les jeunes échasses sont nées au marais de Biron.

 Le jeune N°1.
 Il semble que ce couple n'ai eu que deux jeunes, vu qu'il y a deux autres couples qui couvent, cela fait donc trois couples nicheurs sur le marais.
 Le jeune N°2.

Barge à queue noire.


L'échasse chasse la barge à queue noire.

mercredi 7 juin 2017

Découverte d'un couple de Gravelot à collier interrompu.

Lors de la journée de découverte et de formation à la flore du littoral, j'ai découvert un nid de Gravelot.
En revenant vers la sortie, un gravelot part devant moi, et simule une blessure à l'aile, je comprends de suite, puisque j'avais participé à l'île de Sein et Molène au comptage des couples nicheurs.
Ce qu'il faut faire dans ce cas, c'est regarder ou l'on mets les pieds, "impératif", sinon c'est le risque d'une omelette désastreuse, puis chercher les traces sur le sable.
J'ai suivi exactement le même protocole que dans les îles du Finistère et cette fois j'étais seul au lieu d'être en groupe, et j'ai réussi, j'ai balisé le nid comme on me l'a appris, j'ai appelé le garde de la réserve et nous avons pris la position GPS.
http://www.reservenaturelle-couranthuchet.org/

 Le Gravelot m'emmène dans un endroit factice. 
 Il prend soin de voir si je le suit.
 Je découvre son nid, puis le balise. 

Balisage du nid avec des piquets, ensuite il est revenu sur son nid.