mardi 12 février 2019

Une visite au marais d'Orx pour aller voir la sarcelle à ailes vertes. (Une américaine).

De son ancien nom, sarcelle d'hiver d'Amérique, elle est devenue sarcelle à ailes vertes. Anas carolinensis. Après s'être appelé jadis: sarcelle de la Caroline. 
A noté que les deux sarcelles d'Amérique et d'Europe ont le miroir vert.

Sur cette photo chez Anas carolinensis à gauche on distingue une tête plus ronde et plus haute par apport à la sarcelle d'hiver d'Europe Anas crecca. à droite.

Aux états unis sur la côte ouest des îles Aléoutiennes ils ont Anas nimia, qui est l'équivalent de notre sarcelle d'hiver, mais en plus gros. 
"Cette sous-espèce, décrite seulement en 1948 est d'une validité quelque peu douteuse". Page 44: John Gooders & Trevor Boyer, dans: Canard de l’hémisphère nord. 

La sarcelle d'hiver d'Amérique ici au centre a longtemps était considéré comme une sous-espèce de la sarcelle d'hiver d'Europe. Aujourd'hui c'est une espèce à par entière.
Son nom latin a aussi évolué de Anas crecca crecca, puis Anas crecca carolinensis elle est devenu Anas carolinensis.
Ref: Guide des canards, des oies, et des cygnes. S Madge & H Burn. Delachaux & Niestlé.
Dans: Le guide encyclopédique des oiseaux du Paléarctique occidental. Mark Beaman et Steve Madge: 1998, page 134, elle est considérée comme espèce (race).
Dans: Le grand guide ornitho les oiseaux, Killan Mullarney, Dan Zetterstrom, Lars Svensson. page 47, ils est fait mention d'individu hybride.  
----------------

Pygargue à queue blanche

Cigogne blanche, parade et accouplement.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire