dimanche 3 novembre 2019

La tempête d'Ouest n'a pas amené d'oiseaux du littoral sur le marais de Biron.

J'espérais qu'avec des vents de 128 à 106 km/h, des oiseaux du littoral désorientés ou déroutés et poussés par la force du vent ce seraient réfugiés à l'intérieur des terres pour ce mettre à l'abri et notamment au marais de Biron, mais je n'en ai observé aucun.
  
------------

Présence des oiseaux de 1994 à nos jours.

 La cigogne blanche réputé migratrice vers le sud de l'Espagne et le Maroc ne migre plus comme autrefois, beaucoup reste dans le Sud-Ouest de la France. 
En photo une des dix cigognes blanches sous la pluie.

Ref: Le grand livre des oiseaux de France et d'Europe, 1977, Fernand Nathan.
L'assèchement des marais réduit les possibilités de nidification qui exigent la proximité d'eau peu profonde. La Spatule blanche nichent aux marais d'Orx avec une dizaine de couples.  
Les proies sont récoltées en balayant le bec sous l'eau.

 Un des mâles de canard souchet, les femelles n'ont jamais l'oeil jaune.

Peu dérangé la Bécassine des marais peu devenir relativement familière.
--------------------

Autres observations2 spatule blanche, 3 gde aigrette, 92 oie cendrée, 5 canard souchet, 10 canard chipeau, 13 fuligule milouin, 1 tarier pâtre, 1 pipit farlouse, 1 chardonneret élégant, 1 buse variable, 45 sarcelle d’hiver, 1 chevalier guignette, 10 cigogne blanche, dont la P.4419 qui a 21 ans. (Toutes ces espèces étaient là avant la tempête) 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire