samedi 4 août 2018

Pour comprendre la problématique du "Loup" en Béarn. Pour l'instant Canidé sp.

Livre disponible à la médiathèque de Pau.
--------------

Une vidéo à voir absolument. 

Document de Férus.

Photo parue dans la République des Pyrénénes

Ce trait noir sur la patte avant, je l'ai observé sur des loups de Cantabrique. Il ne semble pas être uniquement spécifique à la lignée italienne.

A ce jour, de mes observations au plateau du Port de Castet, je n'ai eu aucun contact, rien, même pas un doute. 
--------------

Une photo par soirée.  

Mon poste d'observation est au milieu du bétail.

Tous les soirs j'ai un couché de soleil différent.

Vu de mon poste d'observation.

Le plaisir d'entendre les sonnailles dans cette ambiance.








-----------------

Sur l’arrivé d’un pseudo loup en Béarn.

Ce pseudo loup, je vais le nommer « Canidé prédateur » puisque selon l’association Férus il serait italien, dû au trait noir sur les pattes avant, et selon Olivier Maurin et son association*, il serait un hybride avec un loup allemand, à la suite d’analyse que semble mettre en doute l’ONCFS.

Sur ce canidé prédateur, je me pose de plus en plus de question, sur son parcours avant d’arriver en Béarn. Il est anormal alors que depuis qu’il est chez nous il a tué environ 200 brebis soit la valeur d’un troupeau, (excusez du peu).

Donc il n’est pas normal s’il est arrivé par ses propres moyens qu’il n’ait pas eu une petite faim de loup pendant son parcours, j’écris cela, car je ne trouve absolument rien sur des dégâts de prédation dans les autres départements traversés avant son arrivé sur le plateau de Castet en Ossau. Et du secteur Aste-Béon – Lys-Bruges. 

Il y a quelque chose qui ne tient pas la route pour ce grand voyageur.
Ce canidé prédateur aurait donc fait la diète jusqu'à son arrivé en Béarn… !!! ???

J’ai donc cherché sur internet avec un célèbre moteur de recherche : Adopter un loup, Élever un loup, Acheter un loup, Ce procurer un loup….Etc. C'est donc très facile de se procurer un loup.

Je me pose donc la question, d’une malveillance par une introduction d’un canidé prédateur directement sur le plateau de Castet en Ossau **, car je ne trouve toujours pas dans mes recherches dans les presses régionales hors département d’aucune prédation sur des moutons.

De l’ONCFS, j’attends leurs analyses, mais comme ils dépendent du Ministère de l’environnement, il faudra attendre plusieurs années et l’hybride ne sera pas reconnu, car pratiquement tous les loups ont subit l’hybridation.

De France Nature Environnement, je connais la réponse, le loup est une espèce protégée et les associations de protection de la nature en Béarn seront obligées de suivre la maison mère (F.N.E.) le doigt sur la couture.

Si il y a bien un endroit ou l’on ne discute pas, c’est bien à la F.N.E. à Paris, j’en sais quelque chose avec ma position sur le tunnel du Somport, j’avais fait valoir qu’il était plus écologique que des véhicules passent sous un tunnel plutôt que de franchir une montagne et de déranger les lagopèdes, grand tétras, etc… en haut du col du Somport, ma logique écologique n’était pas la leur…. !!! 
--------------
* https://www.sudouest.fr/2018/07/20/photo-de-loup-dans-les-pyrenees-les-analyses-adn-ont-parle-il-s-agit-d-un-hybride-5249400-4955.php
------
** https://www.youtube.com/watch?v=GjHlwQ-tXBs

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire